AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
    Administrateur
    Toujours à votre service
avatar

Bloody Traitor.




Messages : 96

MessageSujet: Contexte.   Lun 5 Avr - 15:52

« Tant qu'il y aura des Hommes, il y aura des Guerres. »
Albert Einstein.


Japon, Tokyo, 2006.

Si la nation nippone vivait encore à l'époque dans un contexte de paix plutôt bien installée, sans être craint à l'intérieur, ni hors de son sol. Cette nation paisible était loin de penser que la menace viendrait de ses propres terres. Cela remonte déjà à quatre ans. C'est à cette époque que l'on a découvert l'existence d'un étrange groupe d'activistes qui voulait changer le monde, qui voulait complétement changer les fondements du Japon. On pensa longtemps qu'ils n'étaient pas dangereux, que toutes leurs menaces n'étaient que du vent destinées à apeurer la population, à faire comme tant d'autres: parler sans agir. C'est ce que l'on pensa jusqu'à ce jour de décembre, où l'on déplora la perte de centaines de Tokyoïtes et de quelques touristes en l'espace d'une heure. Les terroristes nommés par leur soin « Ryuuketsu », ayant libéré un virus mortel dans un des plus grand centre commerciaux de la ville, n'ont laissé aucun survivants. Les conséquences sur la population furent immédiates: colère, peur, indignation....Tout cela ne laissant pas beaucoup de marge de manœuvre au gouvernement.
Japon, Tokyo, 2007.
Une année entière était passée depuis l'attentat au virus. La peur qui avait saisit les habitants de l'archipel n'avait en aucun cas régressée, et pour cause... Ryuuketsu n'avait pas disparu, et la sécurité de la ville de Tokyo ne tenait plus qu'à un fil. Le gouvernement se retrouva obligé de plier aux moindres caprices de l'organisation devant la menace de nouvelles attaques.
Bien sûr, on tenta pendant quelques temps de les arrêter et d'enquêter en refusant d'écouter leurs exigences. Mais à chaque fois cela se soldait par un bain de sang suivi de la grogne du peuple fatigué de l'impuissance des forces de l'ordre, fatigué de perdre leurs enfants, leurs parents, leurs amis dans une affaire qui n'avait pas lieux d'être. Mais cette même affaire prit un nouveau tournant, quand l'organisation demanda la libération d'un certain Kasturagi Botan et de Wakamiya Aoi, arrêtés il y avait de ça près de dix ans pour avoir voulu renverser le gouvernement dans un coup d'état infructueux. La libération de ces deux hommes marquait la disparition de Ryuuketsu.

Allemagne, Berlin, 2009.
Cependant si la disparition de ce groupe de terroristes avait fait revenir la paix et le calme dans la capitale nippone, l'on n'abandonna pas le dossier dans un vieux tiroir, et on fit même appelle à Interpole pour retrouver les ex-détenus. C'est ainsi que l'on retrouva la trace de Katsuragi Botan après trois années de recherche à Berlin. Il fut alors longuement surveillé avant d'être une nouvelle fois capturé. Cet homme aurait du atteindre les cotes japonaise à bord d'un avion affrété par les européens, mais ce même avion n'atteignit jamais l'aéroport. I explosa au dessus de l'océan, emportant avec lui tous les mystères que renfermait l'affaire, tout du moins c'est ce que l'on croyait.
Russie, Moscou, 2009.
On ne tarda pas non plus a retrouver Wakamiya Aoi sur le sol Russe, et lui aussi fut rapatrié au Japon. Cette fois ci de nombreuses mesures furent prises afin de le garder en vie jusqu'au sol Nippon. Sol ou il posa ses pieds enchainés sans avoir subit la moindre attaque, sans être blessé...Sain et sauf. Et ce fut là que recommença le cauchemar.
Si l'on entendait plus parler de Ryuuketsu, on apprit de Aoi que le groupe existait toujours, et qu'il ne resterait certainement pas inactif en apprenant la capture de l'un de ses leaders, surtout après la mort du second. Et le gouvernement n'eut pas à attendre bien longtemps avant de voir réapparaitre une nouvelle vague de terrorisme. Mais celle ci ne venait pas de Ryuketsuu mais d'une toute autre organisation.
Japon, Tokyo, 2009.
Ryuukestu fait une réapparition brève et pleine de mystère, en prenant le contrôle de la chaine de télévision principale du pays. L'organisation ne demande pas la libération de leur leader, mais prévient le gouvernement et les habitants du pays, que le pire est à venir. Que le pays va entrer désormais dans un virage dangereux et que la fin d'une ère est sur le point d'arriver.
La psychose reprend immédiatement, et le moindre accident se déclenchant à un carrefour est mis sur le dos de cette organisation meurtrière... Et pourtant cela fait déjà trois ans qu'elle n'est plus active dans son sens le plus destructeur. C'est elle que l'on tente de détruire en tuant son leader historique.
Japon, Tokyo, 2010.
Aoi Wakamiya est retrouvé assassiné dans la cellule de haute sécurité où il avait été jusqu'ici confiné, alors que son lieu de détention était censé être secret. L'on suppose qu'il existe un ou des traitres au sein des forces spéciales et du gouvernement surtout quand le groupe qui réclamait sa mort depuis bientôt près d'une année entière clame au monde entier au travers des médias que le monde va pouvoir enfin rentrer dans le droit chemin. Chemin que l'organisation aura tracé elle même.

C'est sans compter sur les forces spéciales qui se retrouvent au pied du mur, et les Ryuuketsu qui sont loin de vouloir laisser passer cet affront sans rien dire.... Mais dans tout cela, que deviendra Tokyo?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endlessdeath.forum-nation.com
 

Contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Death. :: Passage Obligatoire. :: Règles & Contexte-