AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Driiing , we're saturday {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Michiko Yurina




Messages : 7
DATE OF BIRTH: : 03/10/1995
AGE: : 23

MessageSujet: Driiing , we're saturday {Libre}   Sam 24 Avr - 13:58

8h45



Sonnerie habituelle , si désagréable et tellement insupportable qu’à la première sonnerie ma main l’arrête par réflexe pour mes oreilles . Je me demande aujourd’hui encore , pourquoi j’ai gardé ce réveil . Mais mit à part les mots « routine » et « habitude » , rien d’autre ne m’est venu à l’esprit ce matin . Nous sommes samedi . Les samedis sont particulièrement calmes et silencieux , les samedis comprennent ma fatigue de la veille à avoir rangé mon appartement tout entier qui était en désordre à cause de l’arrivée soudaine de la panique en personne . Car habituellement , mon album photo était dans ma chambre . Plus précisément dans le deuxième tiroir de ma table de nuit . Mais hier soir quand je suis revenue , il était sur le canapé – enfin c’est absurde un album photo sur un canapé , vous le croyez vous ? – donc je me suis permis de vérifier si tout était à sa place . Cela m’a prit quelques petites heures , j’ai dus m’endormir vers .. Je ne sais pas moi , minuit , une heure du mat’ ? Et bien sûr tout avait été ranger à sa place . En me levant ce matin j’ai pensé au rêve étrange et flou que j’avais fait la veille. Enfin c’était plutôt une sorte de souvenir car je connaissais cet endroit éclairé par la lune . Je reconnaissais ces feux d’artifices et ces bougies dont les flammes avaient un aspect assez curieux dans l’eau . Tout ça m’était assez « familier » mais je m’en souvenais à peine … J’ai fini par me lever après avoir regarder le plafond plus de dix minutes en y pensant . Le temps de prendre une douche , m’habiller et prendre mon petit déjeuner en regardant la télévision et j’avais oublier ce rêve . Je ne prêtais pas pour autant attention à ce disaient les infos . En tout cas la météo annonçait un temps assez gris pour la journée , j’en aurais au moins retenu ça .Il m’avais fallu près de 30 minutes pour sortir de mon appartement pour me diriger à l’endroit où je me rendais touts les samedis à cette heure ci .
Donc , au parc . En effet le temps n’était pas très agréable aujourd’hui .
Le genre de journée où personne ne sort par peur d’abîmer son brushing qui a duré suffisamment longtemps pour ne pas prendre de risque , même avec un parapluie à la main – « qui sait , tout peut arriver » , c’est ce qu’on se serait dit – . Le genre de journée où une personne normale resterait chez elle à regarder à travers la fenêtre le temps passé avec des musiques agréables à écoutées . Mais visiblement , aujourd’hui comme tout les autres samedis , je suis toujours sortie pour aller au parc . Prenant toujours le même chemin , avec toujours la même musique sur mon Ipod et toujours cette même jupe noire accompagnée d’une chemise blanche . Vous savez les chemises de « bûcherons » ? C’était à peut près la même chose que je portais . Elle était à carreau rose pâle et gris , et j’ai porté une écharpe grise aussi au cas ou … Arrivé au parc , j’ai toujours eût la même expression . C’est un endroit bizarre, l’atmosphère m’a toujours parue curieuse . Difficile d’expliquer ça mais à chaque fois que j’y venais , depuis que j’ai emménagé ici , j’avais l’impression de mettre les pieds dans un univers à part . Qu’il y’ait de l’agitation ou non autour , j’ai toujours ressenti la même chose . Un endroit qui semblait froid , voir gris même pour ce qui ne l’était pas . Les arbres , les bancs , les buissons , les fleurs – pour la plupart mal placée – que du gris .
Il n’y avait que cet endroit qui me donnait cette impression . Et le plus curieux c’est que dès que je quittais les lieux , cette impression disparaissait .
Jetant un œil à ce ciel gris , je suis partie m’asseoir à la même place .
J’ai sorti un livre de Malorie Blackman , une de mes auteurs favori et j’ai commencer à la lire . Je ne sais pas vraiment combien de temps j’avais passé à lire ce livre mais tout ce que je savais c’était que j’étais seule . Enfin , je n’avais pas remarqué la présence de qui que ce soit pendant ce temps là .Quand on est absorbé par un livre à ce qui parrait , tout autour de nous devient flou . Aussi flou que ce rêve que j'ai fais ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    Criminel
    Vous avez dit Méchant?
avatar

Takeda Hiro




Messages : 8
DATE OF BIRTH: : 14/09/1991
AGE: : 27

MessageSujet: Re: Driiing , we're saturday {Libre}   Mar 4 Mai - 2:37

8h30


Le cadran sonne avec une force de surmener ce matin, je regarde l'heure qui y est affiché en soupirant et en me demandant quand la fin de la semaine va arriver. Je passe ma main sur le dessus, histoire de le calmer et de l'empêcher de réveiller mon petit frère dont j'entends la respiration endormie dans la chambre de l'autre côté. Assis sur mon lit, je regarde le calendrier attaché au-dessus de ma table de travail pour me rendre compte qu'on est samedi. Aller savoir pourquoi, j'ai oublié d'enlever ce foutu cadran. Je me laisse tomber sur le dos et je refile aussi vite fait sous mes couvertures jusqu'à temps que le petit monstre vivant avec moi, vienne lui-même me réveiller. Les minutes de sommeil passaient lentement, donnant l'impression à mon corps que cela faisait plus qu'une heure que j'avais réussi à me rendormir quand deux mains humides et froides arrivèrent sur mes joues. J'ouvris un oeil pour apercevoir le visage souriant de mon petit frère de quatorze ans. Qu'est-ce qui rendait ce gamin tellement heureux? Je ne l'avais jamais vu pleurer depuis la mort de nos parents, il y a maintenant trois ans... fallait-il penser que son cerveau c'était conditionné à oublier cette triste tragédie? Je finis par me lever à force de me faire mouiller le visage par ses deux mains qui étaient excellentes pour me claquer quand cela ne faisait pas l'affaire de leur utilisateur. J'avais beau être le plus vieux c'était à se demander qui était le maître à la maison... sans blague, des fois je me posais de sérieuses questions sur ce propos.

«J’ai préparé le petit-déjeuner!»

Oui, vous avez bien compris. C'est mon petit-frère qui fait la cuisine et l'épicerie par le fait même tandis que je m'occupe de tout le reste de la maison et qui ramène l'argent à la maison. Lui-aussi à un petit boulot, mais c'est seulement pour se payer ses propres affaires. Il a l'intention de s'acheter un cellulaire si j'ai bien compris en rangeant les magazines qui traînaient dans sa chambre, il paie aussi ses cours de dessins et d'art tout seul et il se ramasse de l'argent aussi pour aller à l'université. Il se fixe de beaux objectifs, si seulement il savait que j'avais tous les moyens de lui payer ce qui voudrait... mais je garde cela pour plus tard... Je m'installais à la table en regardant le véritable festin que j'avais devant moi, on était gâté quand même lorsque je pense aux universitaires dans leur petit appartement avec leurs nouilles instantanées tandis que nous avions de la vraie nourriture. Je finis mon bol de soupe miso et alla ébouriffer la tignasse de mon petit frère. Après quelques minutes sous l'eau chaude, je sortis et m'habillais pour aller me préparer à travailler. Non, je n'allais pas au restaurant. Mes fins de semaines étaient réservées à Han'Gyaku pour le plus grand plaisir de mon patron sûrement... le bon côté à ce travail c'est que j'ai le temps de faire mes travaux pour le lycée et mes études, car je visais une bourse pour l'université. Après avoir mis une bonne veste et une tuque vue le temps qu'il faisait à l'extérieur, je pris mon sac et direction, le boulot.

L'appartement est prêt d'un petit parc puisque mon monstre passe encore son temps à jouer au football après le souper. C'est aussi un chemin plaisant à prendre la fin de semaine, car je voyais toujours la même femme assit au même banc avec un livre différent. Ainsi tous les dimanches matins, je me retrouvais à aller à la librairie du coin pour essayer de trouver le livre et le lire moi-même. Elle avait un assez bon goût littéraire... Encore aujourd'hui, elle était assise à la même place et malgré le temps gris. Tranquillement, je m'approche et je jette un coup d'oeil au livre qu'elle est en train de lire. Debout devant elle, mes yeux cherchent les informations nécessaires pour les graver dans ma mémoire. Malorie Blackman, ce nom me disait quelque chose... Il revoyait le livre qui traînait sur la table de chevet de sa mère...lorsqu'il était revenu des funérailles. Un petit pincement au coeur, ce fût le simple effet que cela eut sur Hiro. Resté à s'apitoyer sur son sort n'était pas le chemin qui avait décidé d'emprunter, la preuve il s'occupait de son frère seul et sans l'aide de personne. Après un petit sourire, je m'assis à côté de la jeune femme en racla sa gorge.


«Je préfère Arthur Conan Doyle! Surtout les Sherlocks Homes et Les Exploits du Professeur Challenger»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Michiko Yurina




Messages : 7
DATE OF BIRTH: : 03/10/1995
AGE: : 23

MessageSujet: Re: Driiing , we're saturday {Libre}   Dim 9 Mai - 20:02

Un histoire d’amour , c’était le sujet de livre . Une histoire d’amour particulière … Le garçon , Tobey était comparé à Callie et se trouvait plutôt médiocre . Il voulait absolument être à « sa hauteur » , et sans s’en rendre compte au début , il était parti pour être impliquer dans des trafiques de drogues . Même si c’est une histoire un peu différente de « Entre chien et loup » ou encore « Le choix d’aimer » , les personnages ont toujours des liens avec l’autre histoire . Donc pour comprendre , il faut avoir lu les derniers tomes . Les histoires de Malorie Blackman m’ont toujours un peu fascinés . Une espèce d’étincelle de magie qu’elle seule pouvait produire émanait de chaque livre qu’elle avait écrit .

Une voix m'avais tirée de livre que je lisais – finalement , le parc n’était pas si vide que ça même le dimanche – . J'ai dus passer un sacré temps là dessus , sans doute sans m’en rendre compte , comme d’habitude . Et adressant enfin un regard à la personne qui m’avais adressée la parole j’avais remarquer que , premièrement , ce n’était pas le genre de personnes que j’avais l’habitude de fréquenter – Bien qu’il soit rare que j’aille vers des gens – . Il devait avoir … Seize ans quelque chose comme ça ? Aucun souvenir très clair ne me ramenais à lui , un adolescent à peut près comme les autres . Il disait préférer Arthur Conan Doyle . Tout cela ne m’attirais pas vraiment , je penchais plutôt pour du fantastique ou autre .. J’étais ouverte à pratiquement tout mais pour tout ce qui était policier et science-fiction , je n’appréciais pas vraiment , voir pas du tout . Le seul livre que j’ai pût lire dans ce genre là était de Kevin Brooks « Un été à tuer » , et encore il avait tout de même un côté fantastique . Fermant mon livre en regardant la couverture pendant un moment , j’ai répondu à ce qu’il a dit


Dans ce domaine là , nous sommes complètement l’opposé l’un de l’autre alors … Ce livre vous dis quelque chose ? , ai-je dit en montrant l’imposante couverture orange du livre où était écrit « Le retour de l’aube » . Il n’est pas vraiment connu mais l’histoire est assez particulière , je trouve

J’ai légèrement sourit à ma propre remarque . C’était vrai , je lisais plus de livres pour d’adolescents que ce genre de chose . Mais comprenez , ils ont un côté assez intéressant pour la plupart . Mais cela n’empêche pas que en dehors de ma bibliothèque , il y’ait des livres assez vieux , Tout de même . Cependant , ces livres là étaient rangés dans des cartons que je n’avais ouvert que le mois dernier pour passer le temps .. Malgré mon attitude très posée , je trouvais quand même étrange qu’un adolescent m’adresse la parole . Et qu’en plus de ça il soit réveiller de si bon matin . Quelqu’un de normal n’aurait pas fait ça , il se serait contentée de continuer son chemin sans rien dire , surtout au sujet de livre de science-fiction . Non , en faite , je crois qu’il serait entrain de se réveiller ou encore au lit . Quoi qu’il en soit , ce matin j’aurais fait une rencontre assez particulière . Et si je devais parler de choses étranges , je serai par mis les gens de cette liste là à mon avis . Je n’ai pas attendu sa réponse avant de ranger le livre dans mon sac sans pour autant me lever .. J’avais quelques minutes d’avance avant de rentrer chez moi alors « autant rester ? » , voilà ce que je me suis dit . Et puis , si c’était un adolescent étrange , on serait deux . Conclusion d’une avocate probablement encore endormie sans en être consciente . Et pour ne pas être consciente , ça je l’étais . Je n’étais même pas sûre qu’il ait répondu à la question vague que je lui avais posée . Je m’étais contentée de regarder les voitures qui commençaient à se faire nombreuses en dehors du parc , bien qu’elle n’aient rien d’intéressant . C’était probablement des personnes qui revenaient de leurs vacances . Ou des personnes qui n’ont jamais mit les pied ici . Il y’avait des tas de chose imaginables , mais cela m’intéressais à peine ..


Le temps était toujours aussi gris et la pluie s’est mise à tombée , je m’en doutais un peu mais là aussi j’ai mis du temps à chercher mon parapluie noir . Que ? Il n’y était pas ? Apparemment ce dimanche là , j’avais oublier mon parapluie . Tout était différent des autres dimanches … Il pleuvait , et je n’avais pas de parapluie . « Parapluie » . Il y’avait de quoi dramatiser encore une fois , mais rappelez-vous , je ne suis probablement pas réveillée ... La pluie s’est faite plus forte et c’est à ce moment là que j’ai décider de me lever . Regardant cet encore inconnu à côté de moi et en me demandant combien de microbes il pouvait y avoir dans une goutte de pluie je me suis dit " routine ... Brisée pour cette semaine ? " . Oui , et j'avais vu juste . Quelque chose me disait qu'après quelques minutes , cet encore inconnu me serait moins inconnu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    Criminel
    Vous avez dit Méchant?
avatar

Takeda Hiro




Messages : 8
DATE OF BIRTH: : 14/09/1991
AGE: : 27

MessageSujet: Re: Driiing , we're saturday {Libre}   Mar 18 Mai - 23:20

Dans ce domaine là, nous sommes complètement l’opposé l’un de l’autre alors … Ce livre vous dis quelque chose ? , ai-je dit en montrant l’imposante couverture orange du livre où était écrit « Le retour de l’aube ». Il n’est pas vraiment connu mais l’histoire est assez particulière, je trouve.

Un simple regard vers la merveilleuse couverture du livre me fit replonger en arrière de quelques années. Je revoyais ma mère ouvrir ses livres dans le salon après m’avoir souri et mon père passait toujours à côté prendre son baiser avant d’aller travailler. Assit à la table, je dessinais sous le regard attentif de mon petit frère qui jouait avec un petit train en bois. Je fermais les yeux quelques minutes en remerciant ma mémoire de me ramener des souvenirs en ce moment même. Mon regard se détourna pour fixer la clôture au loin et je répondis à la jeune femme comme un collégien ayant appris sa leçon sur le bout de ses doigts.

«Oui, c’est une histoire d’amour, construite comme une tragédie grecque. Des personnages qui se débattent dans une société pleine d’inégalités et qui doivent faire des choix décisifs, entre espoir et violence. Pour ce qui est de l’histoire… vous devez le savoir puisque vous êtes rendues assez loin vous-mêmes dans le bouquin…»

Mes yeux se détournèrent du point qui fixait un peu plus loin pour aller se fixer au regard de mon aîné. Je lui fis un joli sourire qui n’avait rien d’heureux, seulement par pure politesse. Je venais quand même d’entrer dans sa bulle sans lui demander la moindre permission avant. J’avais beau être un petit criminel, cela ne m’enlevait pas que mes parents m’avaient quand même bien élevé et pourquoi donc m’étais-je assis à cette place aujourd’hui tandis que les autres fois non? Peut-être que le joli minois qui était présentement devant moi, je l’avais entrevu en sortant de l’édifice où je travaillais sous couverture. Elle était l’avocate de l’homme qui m’employait comme pirate informatique et pour la première fois, depuis le nombre de fois que j’avais passé dans ce parc, je la reconnaissais.

«Pour être particulière, elle l’est… je vous crois sur parole. Elle a comment dire… fait un nouveau Roméo et Juliette en changeant les données de l’Histoire du monde, tel un pirate informatique peut faire avec les données d’un ordinateur.»

J’avais laissé ces quelques phrases franchir le bord de mes lèvres et j’avais levé les yeux vers le ciel gris. L’air autour de nous annonçait l’arriver d’une averse, je ne fus donc pas surpris de recevoir la première gouttelette entre mes deux yeux. La jeune femme chercha du bout des doigts quelque chose qui devait être son parapluie et finit par laisser tomber en se levant. Je jetais un coup d’œil à côté de moi et tendis la main pour attraper la poignée d’un manche accroché après le bras du banc. Je me levais à mon tour en tendant à la jeune femme ce qu’elle avait cherché un peu plus tôt.

«Je pense que c’est ceci que vous cherchiez, il y a quelques minutes de cela!»

Je remontais mon collet de manteau, histoire de ne pas me faire mouiller pour rien et je me remerciais intérieurement d’avoir pensé à mettre une tuque pour ne pas avoir l’air d’un chien mouillé au travail tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Michiko Yurina




Messages : 7
DATE OF BIRTH: : 03/10/1995
AGE: : 23

MessageSujet: Re: Driiing , we're saturday {Libre}   Sam 22 Mai - 14:34

Un pirate informatique , changer les données du monde . Sa comparaison était sur quelques points vraie . Mais comparer ce qu'il se passe dans cette histoire à des pirates informatiques lâches qui n'ont rien de mieux à faire que détruire tout ce qu'ils se trouve sous leurs main quand ils ont en envie , je n'étais pas d'accord . Ça me rappellais un peu l'été dernier , quand j'ai acheté un ordinateur pour changer . Il n'a pas tenu longtemps , disons juste trois mois avant de donner son dernier souffle ... J'en ai voulu longtemps à la personne qui avait détruit mon ordinateur de l'intérieur , et le pire est que je ne savais pas du tout de qui il s'agissait - mais croyez moi si je l'aurais sût , cette personne aurait passer un sale moment - alors j'ai essayer d'oublier cet évènement là . Et pourtant aujourd'hui encore , c'est encore présent . Frachement ! Si une de ces personnes se trouverait en face de moi , elle le regretterait au point de faire son cercueil sans mon aide .


«Je pense que c’est ceci que vous cherchiez, il y a quelques minutes de cela!»


" Tient ? Mais je ne me rappelle pas l'avoir sortit ? " , c'est ce que je me suis dit avant de penser qu'aujourd'hui j'étais vraiment maladroite ... Les effets de la pluie surement . Je n'ai pas attendu longtemps avant de sortir une lingette l'ouvrir et remercier cet inconnu qui aimait en tout cas un des livres que je lisais . Je ne comprend toujours pas pourquoi mais , il est ordinaire , commun , simple et en même temps particulièr . Je ne m'attendais pas à rester aussi longtemps avec une personne comme ça . Haussant les épaules à cette idée , je regardais le ciel gris en pensant trop fort


Je n'ai jamais vu un samedi aussi gris ... J'espere que ça ne sera pas comme ça toute la semaine qui suit , je ne tiens pas à prendre le taxi pour aller au travail .


Et c'était vrai , les taxis n'étaient pas tout le temps propres . C'était l'incovénient qui me posais le plus problème , les microbes . Tout ce qui était sale ... Pas moyen de survivre dans ce genre d'endroit . Pour changer un peu , mes pensées ce sont tournées vers cet inconnu . Ma question était assez simple elle aussi . Celle que tout le monde pose , quand il y'a un vide à combler .


Tu viens souvent ici ? Ce n'est pas l'endroit le plus joyeux de tous mais je l'aime bien je dois dire . C'est parfois calme . Parfois moins ..


{ Désolé pour le texte court >< 'pas beaucoup de temps pour le moment }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Driiing , we're saturday {Libre}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Driiing , we're saturday {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless Death. :: Tokyo :: Rues de Tokyo. :: Parc.-